Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2008

Alain Emery auteur de l'édition 2008

 alain emery.jpg                                        

Pourquoi écrivez-vous ?

Si je n’avais pas autant de respect pour l’acte en lui-même, si je ne mesurais pas les efforts que consentent à chaque instant tous ceux qui tentent de coucher ce qu’ils ressentent sur le papier, je serais tenté de dire que j’écris comme je respire. Par pur réflexe. Pour l’équilibre. Pourquoi j’écris, je ne sais pas au juste. Mais si je devais à tout prix me pencher sur la chose, je dirais qu’il est sûrement question d’amour et de rien d’autre. Aimer, être aimé en retour, lire et être lu, etc.. Mais j’ai trouvé la solution à tout cela : Je ne m’explique pas l’écriture. J’en profite.

La littérature change t-elle le monde ?

Je ne me souviens pas avoir trouvé de réponse dans un livre. La vie s’en est chargée. Mais ce n’est pas le plus important. Le grand intérêt de la littérature n’est pas dans les réponses qu’elle pourrait donner mais dans les questions qu’elle pose. Un livre n’éveillerait qu’un seul d’entre nous au monde qui l’entoure qu’il aurait rempli sa mission. Et c’est en cela que la littérature change, chaque jour, imperceptiblement, le monde qui l’a vue naître.

06/06/2008

jean-louis parrot auteur de l'édition 2008

jean-louis.JPG

Afin de mieux connaître l'auteur Jean-Louis Parrot nous lui avons posé deux questions: Pourquoi écrivez-vous? J'écris par nécessité. Cela fait partie intégrante de ce que je suis.La littérature, change-t-elle le monde? La littérature change le monde en ce sens qu'elle est par nature en décalage de l'immédiateté des faits. Cette prise de distance artistique, forcément subjective, a pris toute sa place dans l'histoire et a  souvent modifié celle-ci.

03/06/2008

Apprendre le français par la littérature

1909064611.jpgCe matin on pouvait lire cet article sur le blog littéraire de la française résidente londonienne, Lise-Marie Jaillant dite WRATH ou la terreur des éditeurs...

Globaliser la littérature gratuite, voilà en résumé ce que propose la Compagnie du Barrage. J'ai déjà parlé ICI et LA de l'initiative de Stéphane Boudy, qui organise un concours de nouvelles chaque année. Les meilleures récits sont ensuite publiés sous forme de petits livrets, qui sont distribués gratuitement en France et dans le monde.

La Compagnie du Barrage souhaite maintenant s'associer avec les Instituts français à l'étranger pour promouvoir la francophonie
Les petits livres pourraient ainsi être lus par des étudiants en FLE (Français Langue Etrangère).

Je trouve l'initiative excellente: quel wannabe ne rêve pas d'être lu dans le monde entier? Dans l'idéal, on pourrait imaginer de vrais discussions entre lecteurs et écrivains (ce qui manque un peu sur le blog de la Compagnie du Barrage, qui n'est pas souvent actualisé...)

Si vous voulez en savoir plus sur cette initiative, vous pouvez envoyer un email à compagniedubarrage@yahoo.fr


blog de Lise-Marie Jaillant