Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2010

émilie kah

Extrait de la nouvelle "A Dien Bien Phu"

  ...je vois sa silhouette si élégante ses grandes jambes son bassin étroit sa main qui ressemble à la mienne avec une cigarette bien sûr il est soucieux il pense à son travail il se remémore les cartes et les plans de bataille il prend les consignes il fait connaissance avec l’encadrement et avec les hommes dans quelques heures ce sera lui qui commandera le 5/7 RTA bataillon de 877 hommes dont seulement 65 reviendront de l’enfer car il y a eu un enfer à cet endroit 14 heures de combat et plus de 2000 tués du côté viêt sans compter les blessés blessé mon père mon père on n’a qu’un père pourquoi a-t-il fallu qu’il soit envoyé là alors qu’au départ il était prévu pour les Hauts Plateaux on avait besoin d’un spécialiste de tout premier plan pourquoi fallait-il qu’il soit un spécialiste de tout premier plan et d’abord pourquoi s’était-il porté volontaire c’était son métier je sais Maman il estimait que c’était son tour certains de ses camarades avaient fait déjà deux séjours en Indochine et lui était à Paris à l’Ecole de Guerre et chaque jour il rentrait déjeuner à la maison je le sais Maman je guettais ses pas...

 

ENTRETIEN - août 2010

 
l'artiste est parfois comparé à l'artisan... aimez-vous les travaux manuels?
Oui, j'ai même un certain talent pour les travaux d'aiguilles. J'aime créer.

et aussi les contraintes pratiques: faire les courses par exemple, à quel endroit et pourquoi? Pas du tout. Je consacre le moins de temps possible aux courses. Je choisis un petit supermarché, avec peu de rayons, juste le nécessaire. Sinon je vais chercher mes fruits et légumes de saison chez un producteur local. Quant à mes autres achats ( vêtements, livres, matériels divers), je ne les programme pas, j'achète à l'occasion, au coup de coeur, lors d'une promenade.

qui aimez-vous lire?

Beaucoup de monde. J'aime les livres où l'on entend très fort la voix de l'auteur. La structure a pour moi une grande importance, l'histoire un peu moins. Donc par ordre décroissant un livre vaut pour moi par son style, sa forme, son propos.
Liste non exhaustive et en désordre de mes livres préférés:
Mon nom est rouge Orhan Pamuk
Mrs Dalloway Virginia Woolf
L'art de la joie Goliarda Sapienza
Requiem des innocents Louis Calaferte
(...)
Et tout Marguerite Duras qui m'accompagne durant le roman que je suis en train d'écrire
 
avez-vous des enfants et si oui, quel est le rapport (instauré, avoué, secret?...)avec papa ou maman qui écrit?...
J'ai trois enfants, deux filles 40 et 35 ans, un fils 30 ans.
De façon général, je dirais que la plupart des membres de ma famille n'aime pas que j'écrive. Ma mère déteste, mes deux filles me lisent du bout des yeux, mon fils ne lit pas, pourquoi lirait-il sa mère ? Seul mon mari est véritablement intéressé et souvent enthousiaste. L'écriture est un acte impudique...

  

Les commentaires sont fermés.