Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2007

Pourquoi diffuser gratuitement de la littérature?

medium_Photo_647.jpg

Parce que cette dernière représente aujourd'hui très peu dans la consommation culturelle globale des Français: 20% de littérature sur 58% de Français qui achètent des livres (20 mars 2007/ l'audit de la France-Le Figaro). Pour inciter à davantage d'achat, pour relancer la lecture.

 

L' oeuvre des auteurs n'est-elle pas dénaturée si elle est gratuite?

 

Il s'agit de distribuer gratuitement des extraits d'oeuvre (roman, récit,...) ou une nouvelle et non des oeuvres intégrales. Il faut limiter cette action à l'incitation.

 

Où, dans quel format et dans quelle quantité?

 

Dans plusieurs villes en France et dans certaines capitales européennes dans les lieux francophones.Le format est mini-poche, pratique, esthétique, ludique. Il faut en distribuer plusieurs milliers et plusieurs fois par an.

 

C'est donc une sorte de publicité mais qu'est-ce qui garantit son efficacité?

 

La réaffirmation de l'objet-livre dans la cité est nécessairement incitatif. La diffusion de journaux gratuits, nouveauté en Europe, a fait augmenter la consommation de journaux payants.

 

Qui doit financer?

 

Les journaux payants financent aujourd'hui les journaux gratuits.Le journal Le Monde et le groupe Bolloré ont lancé MatinPlus (Dossiers et documents/ Le Monde/ mars 2007). La littérature gratuite doit donc être financée par les éditeurs désireux de faire un pari sur ce nouveau mode publicitaire et par les institutions publiques pour la relance de la lecture. L'association La Compagnie du Barrage choisit, met en forme et diffuse les différents projets d'éditions.